Délimitation des zones pastorales et zones de pâtures

0
  • Espaces identifiés comme tels par les schémas national, régional ou provincial d’aménagement du territoire ou par le schéma directeur d’aménagement et affectés à la réalisation d’opérations de mise en valeur pastorale.
    Description du cheminement de mise en oeuvre d’une zone pastorale ou aire de pâture en neuf étapes :
    1. Négociation/identification : diagnostic participatif, étude du milieu, documentation, cartographie, large sensibilisation, concertation entre utilisateurs du terroir
    2. Mise en oeuvre des activités de sauvegarde environnementale et sociale de l’investissement : en fonction de la superficie de la zone et de l’occupation du site, il est nécessaire d’élaborer et de mettre en oeuvre une prescription environnementale et sociale, une notice ou une étude d’impact environnemental et social et/ou un plan d’action de réinstallation des personnes affectées
    3. Délimitation : délimitation de la zone par les utilisateurs (leaders d’opinion, coutumiers, services techniques, administration, sécurité), marquage à l’aide de la peinture, réalisation d’un lever des coordonnées GPS, cartographie sommaire, restitution
    4. Ouverture de pistes ou de couloirs d’accès à la zone en cas de besoin
    5. Pièces à fournir : document de sécurisation foncière établi selon la législation nationale en vigueur en la matière ; mode de gestion
    6. Partenaires : population, leaders, coutumiers, administration, services techniques, projet et programme, ONG
    7. Mise en place d’une structure de gestion et élaboration d’un cahier de charges pour la zone pastorale ou d’une Convention locale pour la zone de pâture
    8. Elaboration et mise en oeuvre d’un plan d’aménagement et de gestion (aménagements hydrauliques, amélioration du potentiel agrostologique de la zone, bornage, panneaux de signalisation, etc.)
    9. Reconnaissance officielle : demande de reconnaissance ; document de sécurisation foncière ; cartographie ; présence d’un arrêté interministériel pour la zone pastorale ou d’un arrêté communal pour la zone de pâture
  • Sauvegarder le système d’élevage mis en difficulté
    Assurer une meilleure intégration de l’élevage dans un contexte de changement climatique
    Sécuriser les ressources pastorales (terres, végétation et eau)
  • La pratique concerne d’abord les éleveurs, mais aussi les agriculteurs pour le respect de la limitation des zones
  • Cette pratique permet de :

    contrôler la dégradation des terres affectées à l’exploitation pastorale
    organiser l’exploitation du territoire villageois, provincial ou régional
    réduire la divagation des animaux qui est préjudiciable au développement du couvert végétal

  • Financer l’aménagement des zones pastorales
    Accélérer l’identification et l’aménagement des zones pastorales
  • Sécurisation de l’élevage
    Intensification de l’élevage selon les potentialités de la zone et les objectifs de production
    Gestion durable des ressources pastorales
    Amélioration des productions animales
    Réduction des conflits entre agriculteurs et éleveurs
  • Problème de moyen de délimitation et d’aménagement
    Problème de violation des zones pastorales pour des activités agricoles (insécurité foncière)
    Difficultés d’obtention des zones pastorales (acceptation par les populations riveraines)
  • Essentiellement d’ordres politique, financier, technique et organisationnel

En téléchargement
Délimitation des zones pastorales et zones de pâtures

 

Partager.

A propos de l'auteur