Itinéraire technique de production du manguier

0
  • Nom scientifique: Mangifera indica L.
    Variété améliorées :    disponibles    à l’INERA Banfora: Kent, Keitt, Lippens, Amélie. Les plus recherchées sur le marché international et local.
    – rebouchage :     reboucher         les trous  en  apportant  la  fumure  de fond
    Zone climatique : 800 à 1200 mm/ an
    Cycle : production au bout de 3 à 5 ans après plantation
  • Choix du terrain :
    – type de sol : sol profond, sain, sablo – limoneux et bien drainé
    – pH : 5,5 – 6,5
    – site : choisir un site accessible pour l’évacuation des productions

    Préparation du sol
    – défrichement : couper tous les arbres et arbustes, puis nettoyer le terrain
    – labour : si possible
    – piquetage : écartements conseillés 10m x 10m, 100 pieds/ha
    – trouaison : creuser des trous de 80 x80cm
    – rebouchage : reboucher les trous en apportant la fumure de fond

  • – période de plantation :
    – verger non irrigué : juin-juillet, dès l’installation des pluies
    – verger irrigué : à tout moment
  • – désherbage : dés que nécessaire ; faire des pare-feux en saison sèche
    – Irrigation :
    Année1 à 3: 40 à 60l /arbre/ 3 à 4j
    Année4 et plus : 400 à 600l/arbre /14j
    – éviter le contact de l’eau d’irrigation avec le tronc de l’arbre, au risque de provoquer les attaques de maladies fongiques.
    Taille :
    – Les deux premières années : ne maintenir que 4 à 5 branches maîtresses pour servir de charpentière pour porter les fruits
    – arbres adultes : tailler les branches qui sont à moins de 1m du sol et diminuer l’excès de végétation pour favoriser la pénétration de la lumière dans la cime.

    Fumure
    En production conventionnelle :
    – fumure de fond :
    fumier ou compost : 2,5 t/ha soit 25kg/trou
    NPK : 25 kg/ha soit 250 g/trou
    – fumure d’entretien

    NPK
    -Année 1 : 50kg /ha soit 500g/arbre
    -Année 2 : 100 kg/ha soit 1kg/arbre
    -Année 3 : 150 kg/ha soit 1,5kg/arbre

    Urée
    – Année 5 à 6 :100 kg/ha soit 1kg/arbre
    – Année 7 :200 kg/ha soit 2 kg/arbre

    Fractionnement
    – Verger non irrigué : 2 apports annuels : la moitié dans la 1ère quinzaine de juin et l’autre moitié dans la 1ère quinzaine de septembre
    – Verger irrigué : la fumure annuelle est apportée 4 fois : ¼ en janvier, ¼ en avril, ¼ en juillet, ¼ en octobre
    En production biologique :
    N’utiliser comme fumure que le compost ou le fumier bien décomposé

  • Recolte
    – période : récolter à la maturité physiologique, environ 120 j après floraison
    – utiliser des caisses de récolte
    – couper les pédoncules en évitant la coulure de la sève sur les fruits
    – éviter la moindre blessure des fruits à la récolte
    – rendement : 100 à 150 kg de fruits par arbre, soit 10 à 15 T/ha

    Conservation :
    Après cueillette les fruits sont entreposés à une température de 10 à 15 °C, avec une hygrométrie relative de 90%.

  • Production conventionnelle :
    – mouche des fruits
    organes attaqués : fruits proches de la maturité
    Lutter en traitant 3 ou 4 fois de la floraison à l’approche de la maturité, à l’aide du Succsess Appat
    – termites
    organes attaqués : racines
    Lutte : traitement au Furadan5G
    – cochenilles
    organes attaqués : fruits, feuilles et branches.
    lutte: traitement avec l’Actara ou le Pychlorex au moins deux semaines avant la récolte
    – anthracnose
    organes attaqués : jeunes feuilles, panicules florales, fruits
    lutte : traiter à l’aide d’un fongicide à base de cuivre, tel que le manèbe

    Production biologique:
    D’une manière générale, privilégier les mesures préventives et prophylactiques de lutte contre les ravageurs et maladies :
    – Chaque année, procéder à un ou deux labours/netoyages du verger
    – ramasser les fruits tombés et les détruire de sorte à tuer les larves
    – traiter 3 ou 4 fois de la floraison à l’approche de la maturité, à l’aide d’un produit autorisé dans la production biologique, tel que le Succsess Appat.
    – taille sanitaire contre l’anthracnose : couper les rameaux morts ou malades, dégager le dessous des arbres pour une meilleure aération empêchant le développement des champignons
    – traiter contre tout ravageur ou toute maladie avec des produits autorisés dans la production biologique

 

Partager.

A propos de l'auteur