Mise en défens

0
  • Identification/négociation du site
    Sécurisation foncière établie selon la législation nationale en vigueur en la matière
    Mise en oeuvre des mesures de sauvegarde environnementale et sociale de l’investissement
    Délimitation du site de mise en défens par des bornes ou de grands arbres de référence, marqués, connus et respectés par les populations avec réalisation d’un lever des coordonnées GPS
    Mise en place d’un comité de gestion
    Instauration de règles locales de gestion de la mise en défens connues de tous (convention locale de gestion)
    Application de sanctions relatives à la violation de la mise en défens
    Partage de façon équitable ou rationnelle des ressources provenant de la mise en défens
    Implication des populations à la gestion de la mise en défens
    Accompagnement de la mise en défens par des aménagements anti-érosifs, le traitement du sol, l’ensemencement et la plantation d’arbres
    Reconnaissance officielle de la mise en défens par la prise d’un arrêté communal y relatif
  • Restaurer et protéger les sols ainsi que la végétation naturelle pour une meilleure séquestration du carbone
    Diversifier les sources alimentaires et de revenus des populations par la génération de produits forestiers
    Obtenir une meilleure production agro-sylvo-pastorale
    Promouvoir la prise en charge de la gestion des ressources naturelles, la conservation et leur reconstitution par les populations elles-mêmes Description de l’environnement humain / genre (nature des exploitants appliquant la bonne pratique)
    Pratiquants de la religion traditionnelle ; personnes croyant aux valeurs de la religion traditionnelle
    Associations de développement agissant pour la restauration de l’environnement
    Tradipraticiens
  • L’institution du système de mise en défens exige un travail laborieux d’organisation. Pour cela, beaucoup d’efforts devront être déployés dans l’animation, l’information et la sensibilisation
    Toute cette synergie d’actions au sein des bénéficiaires devra être accompagnée par un encadrement sans relâche des structures d’appuis techniques en attendant qu’ils s’approprient la technique
  • Réhabilitation de terres dégradées avec possibilité de remise en culture
    Protection de la parcelle contre les phénomènes d’érosion
    Régénération d’espèces ligneuses dans les zones traitées et protégées
    Installation progressive de la faune et de la microflore
    Augmentation de la biodiversité et de la fourniture de produits forestiers non ligneux
  • La forte concurrence avec les terres agricoles est défavorable aux mises en défens
    Cette pratique demande un niveau d’organisation avancé au sein de la communauté
    Nécessité d’avoir un leadership respecté
  • Vulgariser largement les mesures de mise en défens et leur champ d’application au sein des collectivités territoriales
    Renforcer les capacités techniques et financières des communes dans la mise en oeuvre des mises en défens

Document joint : Bonnes pratiques de conservation des eaux et des sols : Mise en défens

Partager.

A propos de l'auteur